Le Mot du Président

Si la visite d’un gouverneur tourne parfois à la séance de catéchisme rotarien, tel n’a pas été le cas de la visite de Joëlle Cramoix dans notre club. 
Elle avait prévu de nous communiquer la liste des bénéficiaires du don recueilli à l’occasion du repas des chefs étoilés de l’Aude, ce qu’elle a fait en toute franchise. 
Cette liste comportait une regrettable entorse à la règle éthique sinon légale, qui interdit de faire bénéficier des rotariens de dons recueillis en passant par le Rotary ; cette anomalie lui avait échappé. C’est à nous qu’il a été donné de relever cette grave anomalie, ce dont nous nous serions bien passés. La fin de la réunion élargie avec notre gouverneure a été de ce fait quelque peu houleuse. 
Mais je crois que vous avez tous apprécié sa bonne foi, son sang-froid et sa décision rapide de prendre les mesures qui s’imposent, en collaboration avec son adjointe Marie-Claude Pouchou. 
Il appartient maintenant aux instances rotariennes d’en tirer les conséquences qu’elles jugeront nécessaires.

Cette affaire, mal engagée dès le départ et qui nous a empoisonné la vie depuis bientôt trois mois, ne doit pas nous diviser. 
Malgré quelques nuances d’appréciation et quelques rancœurs personnelles qu’il est temps d’oublier, cette ultime péripétie nous a montrés unanimes, et doit être l’occasion de resserrer l’incomparable amitié qui règne dans notre club. Cet éclat imprévu a un peu troublé la soirée, mais a clarifié les choses pour tout le monde. 
J’ai toute confiance en Joëlle Cramoix, et je pense pouvoir vous demander de me faire la même confiance, pour que soit prise la meilleure décision possible, sachant que plusieurs d’entre nous seront consultés, ainsi que plusieurs membres du club Bastide, qui sont dans la même position que nous, et  pour que tout cela soit loin derrière nous lors de notre prochaine passation de pouvoir le 20 juin, qu’elle va honorer de sa présence, et qui sera l’occasion de célébrer un autre évènement, dont je vous réserve la surprise, mais que les anciens devineront probablement.

Le mois de mars compte plusieurs rendez-vous importants. 
  • Le 16, je me ferai un plaisir d’accompagner Pierre Granier à Montauban pour la séance de formation des présidents élus, même si elle peut paraître superflue pour un rotarien aussi « rôdé » que lui. 
  • Le 28 nous accueillerons nos amis de Limoux, en retour de la visite que nous leur avions faite. 
  • Le 29 ce sera « Espoir en tête », opération pour laquelle Benoît Rousseau attend votre participation. 
  • Le 30, je serais heureux que quelques-uns d’entre nous se joignent à nos amis du club Bastide pour la dictée du Rotary, qu’ils organisent depuis plusieurs années, et dont je peux vous dire que c’est quelque chose de très sympathique dans le cadre de l’école de la Cité. 
  • Enfin mars est le mois de l’ « opération brioches » pour laquelle Alain Benedetti aura certainement besoin d’aide.
En incorrigible rabâcheur, je vous conjure à nouveau de faire l’impossible pour une présence active à l’Assemblée de district des vendredi 12 et samedi 13 avril.
Et je ne peux terminer sans remercier en notre nom à tous Anik et Jacques Fraysse, qui ont pris en charge l’accueil et le logement de Joëlle et de son mari Christian. 

 . 


Maurice MICHEL